Histoire de l’assurance

1666– L’apparition de l’assurance habitation est liée au Grand incendie de Londres qui, selon ce qu’on raconte, détruisit près de 90 % des habitations de la ville.

L’une des premières manifestations de l’assurance habitation fut l’installation d’une plaque en métal, appelée plaque d’incendie, à un endroit bien en vue sur la façade des demeures. Lorsqu’ils voyaient cette plaque, les pompiers savaient que l’immeuble était assuré et qu’ils devaient le protéger en priorité en cas d’incendie.

CANADA

1804– La première société à offrir de l’assurance au Canada, la compagnie d’assurance Phénix, ouvrait un bureau à Montréal.

L’incendie était le principal risque assuré dans les années 1800 et au début des années 1900. Au fur et à mesure que de nouveaux risques s’ajoutaient et que l’intérêt à se protéger contre ces risques grandissait, de nouvelles polices étaient proposées. À cette époque, il fallait acheter des polices distinctes pour chaque risque : incendie, foudre, tremblement de terre, vol, etc.

1950– Le principal risque demeurait l’incendie, mais c’est à cette période qu’est né le concept de l’assurance habitation moderne que nous connaissons aujourd’hui. Pour la première fois, les clients pouvaient souscrire une assurance contre des risques multiples dans une même police.

Aujourd’hui – Au cours des 30 dernières années, le Canada et le reste de la planète ont connu une augmentation alarmante des sinistres attribuables à des phénomènes météorologiques violents.

L’AVENIR DE L’ASSURANCE

L’innovation, la technologie et les changements climatiques seront la source de nouvelles possibilités, de nouveaux risques et de changements dans le comportement des consommateurs et ils changeront la façon dont nous assurons nos habitations, nos automobiles et nos entreprises. À mesure que ces facteurs évolueront et seront accessibles aux consommateurs, l’assurance devra continuer d’évoluer pour protéger les entreprises et les clients.

Voici des exemples des nouvelles possibilités :

  • Télématique

  • Voitures sans conducteur

  • Covoiturage

  • Intempéries

  • Cybermenaces

  • Technologie des drones