Cyberattaques : conseils pour vous protéger

Une étude récente révèle que nous manipulons notre téléphone cellulaire 2 617 fois par jour, en moyenne. Les Canadiens, qui figurent parmi les plus avides utilisateurs de l’Internet au monde, visitent plus de sites Web et passent davantage de temps en ligne que les résidents de tout autre pays. Au cours des 24 dernières heures, à combien de reprises avez-vous vérifié le solde de votre compte bancaire à l’aide d’une application mobile? Combien de fois avez-vous consulté Facebook, Twitter et d’autres sites de médias sociaux? À quelle fréquence avez-vous relevé vos courriels, téléchargé un fichier ou fait des achats en ligne? Nous utilisons l’Internet à toutes ces fins sur une base quotidienne sans y porter attention. Or, tout ce que nous faisons en ligne augmente notre risque d’être la cible d’une cyberattaque. La majorité d’entre nous ne porte pas réellement attention aux cybermenaces avant d’être personnellement touché par ce fléau.

Compte tenu de la quantité de temps que nous passons à l’ordinateur et sur nos téléphones intelligents, quelques précautions simples peuvent grandement contribuer à assurer notre sécurité et celle de nos proches en ligne. Pour vous prémunir contre les pirates informatiques, suivez les cinq astuces ci-dessous.

tips to protect yourself from a cyber attack - 2

  1. Votre date d’anniversaire est impossible à oublier… mais fait un très mauvais mot de passe (il en va de même pour le nom de votre chien). La plus importante mesure de protection en ligne est toute simple : créez des mots de passe uniques pour chaque site Web et modifiez-les fréquemment. Cette tâche peut sembler ennuyeuse et complexe, mais avec quelques stratégies de base, vous pourrez augmenter votre niveau de sécurité en ligne sans trop d’efforts. Suivez les suggestions ci-dessous pour créer des mots de passe efficaces et sécuritaires.
    1. Assurez-vous que vos mots de passe comptent au moins huit caractères.
    2. Utilisez une combinaison de majuscules et de minuscules, de chiffres et de symboles.
    3. Techniquement, vous pouvez utiliser le nom de votre animal domestique, vos chiffres chanceux ou le nom de la rue sur laquelle vous avez grandi. Mais pour plus d’efficacité, combinez ces différents éléments, en gardant toujours en tête les deux règles de base précédentes.
    4. Si vous préférez noter vos mots de passe pour ne pas les oublier, conservez-les dans un endroit sécuritaire. Ne notez jamais un mot de passe à côté du nom d’utilisateur auquel il est associé, et modifiez-le légèrement lorsque vous le transcrivez (vous pourriez par exemple omettre le troisième caractère ou ajouter une lettre au début de chaque mot de passe). Une autre option intéressante est de vous abonner à un gestionnaire de mots de passe en ligne, un service qui conserve vos codes dans un coffre-fort numérique.
  2. Ne fournissez que le strict nécessaire. Comme consommateur, vos renseignements personnels sont conservés par les entreprises avec qui vous faites affaire, tandis que la majorité des sites Web que vous fréquentez, pour faire des achats ou autres, vous demandent de partager une foule de détails de nature personnelle. Dans tous les cas, ne fournissez uniquement que l’essentiel. Lorsque vous effectuez une transaction en ligne, ne donnez que votre adresse postale et votre numéro de carte de crédit (mieux encore : utilisez un système de paiement en ligne, ce qui vous empêchera de devoir partager votre numéro de carte de crédit sur plusieurs sites). Une bonne règle à suivre est de remplir uniquement les champs obligatoires (généralement marqués par un astérisque) et d’omettre toute information optionnelle.
  3. Protégez tous vos appareils: téléphone, tablette et ordinateur. Vous ne quitteriez pas votre domicile sans fermer la porte à clé. Pourquoi laissez-vous vos appareils électroniques sans protection? Le désagrément de devoir déverrouiller vos appareils à l’aide d’une méthode de vérification (entrer un mot de passe, scanner votre empreinte digitale, réaliser un motif du bout du doigt, etc.) à chaque utilisation semble bien mineur à côté de la menace de voir vos renseignements personnels – vos photos et votre numéro de carte de crédit, par exemple – tomber entre les mauvaises mains.
  4. Apprenez à reconnaître l’hameçonnage. L’hameçonnage est un stratagème frauduleux par lequel un pirate informatique personnifie une organisation légitime pour inciter ses cibles à partager leurs renseignements personnels. Votre meilleure protection contre l’hameçonnage est de toujours être critique et de vous méfier de tout courriel qui vous demande de partager de l’information de nature personnelle. Dans le doute, quittez votre boîte de courriel et connectez-vous directement sur le site Web de l’entreprise. Pour en avoir le cœur net, vous pouvez même appeler cette dernière. Et rappelez-vous : ne cliquez jamais sur un lien compris dans un courriel qui vous semble suspect.

tips to protect yourself from a cyber attack - 3

Les répercussions de la majorité des cyberattaques sont relativement mineures (annuler sa carte de crédit et en commander une nouvelle, par exemple). Cependant, certaines menaces virtuelles sérieuses existent. Il est donc essentiel de connaître les meilleures pratiques à employer en ligne et les mesures de protection qui existent contre les risques potentiels.


Sources :
(anglais) http://www.networkworld.com/article/3092446/smartphones/we-touch-our-phones-2617-times-a-day-says-study.html
https://www.pensezcybersecurite.gc.ca/index-fr.aspx
(anglais) http://www.huffingtonpost.ca/2015/03/27/internet-use-by-canadians_n_6958156.html
(anglais) https://www.forbes.com/sites/realspin/2014/02/07/5-ways-to-protect-yourself-from-cyber-attacks/#7ed5cb275afb
http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/police/prevention-criminalite/semaine-de-la-prevention-de-la-criminalite/cybersecurite.html