Prévention des dommages de grêle et de vent

POUR PROTÉGER VOTRE HABITATION ET VOS BIENS CONTRE LES INTEMPÉRIES

Passez votre assurance

Parlez-en à votre courtier ou passez votre assurance en revue pour vérifier si les dommages par les tempêtes de vent ou la grêle sont couverts.

Protège votre voiture

Garez votre véhicule dans un garage ou abri d’auto. Si ce n’est pas possible, couvrez votre voiture d’une couverture épaisse pour aider à réduire au minimum les dommages par la grêle.

Ne conduisez pas

Si possible, évitez de conduire sous la grêle, car les dommages sont plus importants lorsque le véhicule est en mouvement.

Inspection du toit

Inspectez périodiquement votre toiture pour assurer l’absence de dommages et son bon état.

CONSEIL N° 05

Couvrez l’équipement tel que les appareils de chauffage et de climatisation ainsi que les puits de lumière et lanterneaux.

Protéger vos fenêtres

Fermez toutes les fenêtres et les portes durant la tempête de grêle et, si vous le pouvez, installez des volets résistant aux chocs sur les grandes fenêtres et les portes en verre.

CONSEIL N° 07

Si vous avez du mobilier de patio, des BBQ, des bicyclettes, des jouets, etc. dans votre cour, assurez-vous de les mettre à l’abri. Outre le fait de pouvoir être endommagés par le vent qui accompagne la grêle, ces articles peuvent devenir des projectiles.

CONSEIL N° 08

Lorsque vous remplacez votre toiture ou le revêtement extérieur de votre habitation, utilisez des matériaux qui peuvent aider à réduire au minimum les dommages à votre maison.

CONSEIL N° 09

Abonnez-vous aux alertes d’intempéries graves pour savoir quand et où la grêle ou une tempête de vent est prévue.

Voici des exemples de matériaux de toiture résistant aux tempêtes de vent et à la grêle :

 

Voici des exemples de revêtement extérieur résistant aux tempêtes de vent et à la grêle :

Faits liés à l’assurance

Le saviez-vous ? La grêle se forme lorsque des courants ascendants présents dans les nuages d’orage transportent des gouttes de pluie vers le haut dans des zones de l’atmosphère extrêmement froides, où elles gèlent et fusionnent en morceaux de glace. Lorsque ces morceaux deviennent trop lourds pour que le courant ascendant puisse les supporter, ils tombent au sol à une vitesse pouvant aller jusqu’à 100 km/h ou plus.