Perspectives sur les changements climatiques

Les changements climatiques touchent tout le monde, en particulier le secteur de l’assurance et les gens qui en dépendent. Patrick Khalil d’Intact Lab a passé la majeure partie de la dernière année dans le principal laboratoire international d’idées du secteur de l’assurance, la Geneva Association, où il a participé au programme des événements extrêmes et des risques climatiques, axé principalement sur les pratiques exemplaires en matière de gestion des catastrophes et des risques environnementaux. Qu’a-t-il appris et en quoi ses découvertes s’appliquent-elles à vous? Voici les cinq leçons principales tirées de son expérience.

1. Les changements climatiques ont déjà des répercussions importantes.

Les changements climatiques sont bien réels. Depuis les 35 dernières années, les pertes économiques causées par des catastrophes d’origine climatique – météorologiques, hydrologiques et climatologiques – sont en hausse. En plus de représenter un risque croissant pour les vies humaines, les revenus et la santé, ces catastrophes compromettent la croissance et le développement socio-économiques.

2. Le risque augmente.

La menace de catastrophes naturelles à grande échelle s’intensifie sans cesse. Par ailleurs, on estime que 70 à 75 pour cent des pertes économiques totales dans tous les pays ne sont pas assurées, et doivent donc être absorbées par les économies nationales et les contribuables. En 2016, le Rapport sur les risques mondiaux du Forum économique mondial a cité « l’omission d’atténuer les changements climatiques et de s’y adapter » comme le risque le plus important auquel est confrontée la société. En résumé, le danger est réel. Mais que faire?

The Risk is Growing

 

3. Nous devons mieux comprendre le danger.

La complexité du système climatique international rend notre compréhension du danger plus difficile. C’est pourquoi, durant les mois qu’il a passés en Suisse, Patrick et ses collègues ont étudié des approches de modélisation des risques environnementaux qui devraient clarifier les menaces climatiques auxquelles nous sommes confrontés..

4. Tout le monde est visé.

Si le secteur de l’assurance a un rôle très important à jouer, la collaboration est essentielle pour bien se préparer et se protéger. La gestion des risques climatiques dépasse les capacités des intervenants de l’industrie ou du secteur public si chaque partie travaille seule. Celles-ci doivent plutôt partager leurs ressources et collaborer pour favoriser le changement.

5. Certains progrès sont observés.

Des efforts sont déjà en place. La Geneva Association et d’autres organisations évaluent diverses approches : prévention, planification territoriale, amélioration des infrastructures, systèmes d’alerte précoce et mesures de résilience locale. Elles étudient les pratiques exemplaires en matière de gestion du risque. Et trois ententes internationales cadres – le Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015 – 2030), l’Agenda de 2030 pour le développement durable, et l’Accord de Paris sur le climat – soulignent l’importance de l’assurance pour favoriser la résilience économique.

À partir de maintenant, le secteur de l’assurance a un rôle important à jouer pour se préparer aux changements climatiques et protéger les gens du monde entier. Pour en savoir plus, visitez le site genevaassociation.org (site disponible uniquement en anglais).

Sources
Geneva Association – Événements extrêmes et risques climatiques : https://www.genevaassociation.org/research-topics/extreme-events-and-climate-risk (en anglais seulement)
LinkedIn – Occasions prometteuses à l’étranger, Geneva Association : https://www.linkedin.com/pulse/une-occasion-emballante-%C3%A0-l%C3%A9tranger-lassociation-de-patrick-khalil?articleId=6174119616961355777